Liza Ferschtman

violoniste

Liza Ferschtman, fille de musiciens russes, a commencé le violon à l'âge de cinq ans. L'une de ses premières influences majeures fut un ami de la famille, le violoniste Philipp Hirschhorn. Elle a suivi sa formation formelle au Conservatoire d'Amsterdam chez Herman Krebbers, au Curtis Institute of Music de Philadelphie chez Ida Kavafian et chez David Takeno à Londres. En 2006, elle a reçu le Prix néerlandais de la musique, la plus haute distinction pour un musicien aux Pays-Bas.

 

Son impressionnante carrière internationale est ponctuée de représentations avec pratiquement tous les orchestres des Pays-Bas, dont de nombreux concerts avec le Koninklijk Concertgebouworkest d'Amsterdam et le Rotterdams Philharmonic. Parmi les derniers temps forts en date figurent ses exécutions de l'intégrale des œuvres pour violon seul de Bach au Muziekgebouw d'Amsterdam et sa participation au/sa direction du concert Beethoven au Concertgebouw avec l'Orchestre de chambre néerlandais.

Liza Ferschtman est réputée pour ses concerts passionnés, son intense musicalité et sa programmation très créative. Après son apparition sensationnelle avec le Budapest Festival Orchestra au Avery Fisher Hall en 2013, elle a entamé en 2015 ses débuts orchestraux américains avec le Dallas Symphony et Jaap van Zweden. À cette occasion, elle a joué la Sérénade de Bernstein, inspirant au critique du New York Times les mots suivants : "... avec la violoniste néerlandaise Liza Ferschtman, qui a su apporter cette beauté raffinée et ce caractère à la partie soliste de Bernstein ... le concert ne pouvait qu'être une révélation".

La saison suivante, elle a débuté avec la Symphonie de San Francisco, où elle a joué le concerto pour violon de Beethoven, dirigé par le chef d'orchestre Edwin Outwater.

Parmi les autres débuts récents, citons la Phoenix symphony sous la direction de Tito Muñoz (Concerto pour violon de Brahms), l'Omaha Symphony (Sérénade de Bernstein) dirigée par Thomas Wilkins, le Kalamazoo symphony Orchestra (Concerto pour violon de Barber) mené par Stilian Kirov et l'Orquesta Filarmónica de Jalisco à Guadalajara, Mexique, où se joue le Concerto pour violon de Sibelius.

Dans le cadre de la saison 2019-2020 du Brussels Philharmonic “Leonard Bernstein : 100 ans de magie”, Liza Ferschtman a exécuté de Sérénade sous la direction de Stéphane Denève.

Au cours de la saison 2018/2019, elle s'est produite avec le Radio Filharmonich néerlandais sous la direction de Dima Slobodeniouk et a fait ses débuts en Norvège avec le Stavanger Symphony Orchestra. Parmi ses autres engagements internationaux, citons le Bergen Philharmonic Orchestra et les orchestres philarmoniques de Brême, d'Essen, de Hong Kong, de Londres, de Malaisie et de Varsovie, ainsi que l'Orchestre National du Pays de Galles, la Malmö Symphony, l'Orchestre National de Belgique/Bruxelles, l'Orchestre philharmonique de Minas Gerais/Brésil, l'Orchestre symphonique de Nuremberg, le Prague Radio Symphony Orchestra, le Sleeswijk-Holstein Festival Orchestra, la Staatskapelle Weimar, le Symfonie Orkest van Vlaanderen et le Yomiuri Nippon Orchestra.

Elle a collaboré entre autres avec les chefs d'orchestres Stefan Blunier, Martyn Brabbins, Frans Brüggen, Christoph von Dohnanyi, Iván Fischer, Claus Peter Flor, Neeme Järvi, wijlen Jakov Kreizberg, Zdenek Mácal, Jun Märkl, Ludovic Morlot, Gianandrea Noseda, Arild Remmereit, Leonard Slatkin, Thomas Søndergård, Marc Soustrot, Jac van Steen, Karl-Heinz Steffens, Otto Tausk, Christian Vásquez, Mario Venzago, Jan Willem de Vriend et Jaap van Zweden.

Liza Ferschtman, fervente musicienne et déclamatrice, se produit régulièrement avec Jonathan Biss, Nobuko Imai, Elisabeth Leonskaja, Christian Poltera, Lars Anders Tomter, István Várdai et Alisa Weilerstein ; elle joue également en duo avec les pianistes Enrico Pace et Inon Barnatan. Elle s'est notamment produite à l'Alice Tully Hall (New York), à la Library of Congress (Washington), au Wigmore Hall (Londres), au Musikverein (Vienne), à la Liederhalle (Stuttgart) et à la Beethoven Haus (Bonn).

La saison dernière, elle est revenue au Wigmore Hall avec le pianiste Roman Rabinovich, avec qui elle a collaboré pour la série Chamber Music San Francisco. Cette saison-ci, ils se produiront au Concertgebouw d'Amsterdam, à Baden-Baden et au Bayerische Rundfunk. Parmi ses autres collaborations figurent des récitals en trio avec Elisabeth Leonskaja et István Várdai en Espagne, avec représentations connexes au Wigmore Hall et au Musikverein.

Depuis 2007, Liza Ferschtman est directrice artistique du Festival de musique de chambre de Delft. Depuis qu'elle a pris ses fonctions, le festival est mondialement connu pour sa programmation audacieuse et ses représentations dynamiques avec des artistes du monde entier.

L'enregistrement du Concerto et des Romances de Beethoven interprétés par Lisa Ferschtman a fait l'objet de nombreux éloges, tout comme d'autres enregistrements de concerti de Dvorák et Röntgen, d'œuvres solo de Bach et d'Ysaÿe et de duos de Beethoven et Schubert. Ses derniers albums pour Challenge Classics englobent les œuvres pour violon seul de Bach, Biber, Bartók et Berio, un CD entièrement consacré à Mendelssohn avec le Concerto pour violon et l'Octuor à cordes et un CD "Korngold - Bernstein" du Concerto pour violon de Korngold avec l'Orchestre symphonique de Prague (ditigé par Kiri Malát) et la Sérénade de Bernstein, d'après Le Banquet de Platon, avec le Gelders Orkest (dirigé par Christian Vásquez).