ABN AMRO reprend Société Générale Private Banking Belgique N.V.

News item -

ABN AMRO annonce avoir conclu un accord avec la Société Générale en vue de l’acquisition de Société Générale Private Banking Belgique N.V., la filiale de banque privée de la Société Générale en Belgique.

En combinant les activités actuelles de banque privée d’ABN AMRO en Belgique avec celles de Société Générale, ABN AMRO renforce sa position sur le marché en Belgique ainsi que sa position en tant que banque de premier plan dans la zone Euro.
 
Pieter van Mierlo, CEO d’ABN AMRO Private Banking, indique à ce sujet : « Cette acquisition rentre parfaitement bien dans notre stratégie de renforcement de notre position dans le métier de banque privée en Europe du Nord-ouest. Elle nous permettra de mieux servir nos clients et de poursuivre le dé-veloppement de nos activités ».
 
Solange Rouschop, CEO d’ABN AMRO Private Banking en Belgique, ajoute : « Cette acquisition est une étape importante de notre ambitieux projet de développement en Belgique. Nous sommes convaincus que nous pourrons construire ensemble une banque privée solide et forte.»
 
La banque privée est une activité essentielle du Groupe ABN AMRO, avec plus de 200 milliards d’euros d'actifs sous gestion. Récemment, la banque privée a évolué d’une présence géographique étendue à une stratégie de marques locales solides dans des pays de base en Europe du Nord-ouest. Afin d’améliorer la satisfaction des clients et la performance financière, des programmes de numérisation et de simplification opérationnelle sont en cours au sein de l’ensemble de la banque privée. En 2020, les produits, les propositions de services et les plateformes seront harmonisés. Par ailleurs, la standardisa-tion des processus aura permis de développer des économies d’échelle entre pays ainsi que de soutenir le développement de la banque privée d’ABN AMRO en Europe du Nord-ouest. Cette acquisition nous permet de quasiment doubler nos actifs sous gestion qui passeront à 12 milliards d’euros en Belgique.
L’opération envisagée est soumise à l'approbation par les autorités de surveillance et de contrôle des concentrations. Il est prévu de finaliser l’opération au premier trimestre 2019, elle devrait avoir un impact limité sur le ratio capital CET.

Partager