Emmanuel Arnaud & Charles-Edouard Girard - HomeExchange : voyages au coeur de l'échang‪e‬

10-03-2021

"Un associé c'est un peu plus qu'un ami mais c'est un peu moins que ta femme". Le décor est planté pour lancer ce 40 nuances de Next, avec le duo de fondateurs de HomeExchange : Emmanuel Arnaud et Charles-Edouard Girard. 

 

Episode n°23 - Voyages au cœur de l'échange‬

"Je vous en ai dit plus en 45 minutes que ce que je n'ai jamais révélé". Ces mots ce sont ceux de Bertrand Fleurose, fondateur de Cityscoot qui se livre donc sans langue de bois à notre micro. De l'email de 15 lignes, envoyés à des copains un 14 juillet pour expliquer son projet et chercher de premiers investisseurs, au Next40, Bertrand nous fait revivre l'épopée Cityscoot. On y découvre ses premiers partis pris de business model, de déploiement géographique, la flotte nécessaire pour trouver l'équilibre et comment l'entreprise a levé 80 millions d'euros depuis ses débuts et atteint 15 à 20 000 trajets par jour aujourd'hui. On revient ensemble sur le deal avec Uber, l'échec de certains concurrents de la mobilité urbaine, les trottinettes électriques, la ville de demain.
 
Pourtant promis à une brillante carrière en finance de marché il est contraint, du jour au lendemain, d'éteindre ses écrans de trader. Il se livre sur ce moment de sa vie qui donne tout son sens au mot "résilience". En l'écoutant, vous comprendrez pourquoi Bertrand n'aime pas qu'on lui dise ce qu'il doit penser et vous serez peut-être surpris d'apprendre qu'il préfère se plonger dans les biographies des grands joueurs d'échec ou mathématiciens plutôt que dans celles des entrepreneurs de renom. Pour "Sista", il a choisi Stéphanie Delestre, la fondatrice de Qapa.

 La startup, spécialiste de l'échange de maison entre particuliers, s'est construite sur une succession d'acquisitions d'entreprises. Ils reviennent sur le choix délicat de troquer leur marque originelle, Guest to Guest, pour celle de leur nouvelle acquisition, HomeExchange. Les deux français surprendront par leur audace et leur ambition en rachetant leur plus gros concurrent américain.

Quand on est leader mondial de l'échange de maison, le "restez chez vous" de mars 2020 fait mal. Leur business model qui s'appuie sur l'abonnement et non sur un paiement au voyage, leur permet de faire face en 2020. Pour 2021, le défi est lancé, une "année de la croissance, quoiqu'il en coûte". Une année, aussi, tournée vers la démocratisation de leur vision pour un voyage plus inclusif, permettant à chacun de se sentir accueilli comme chez soi, partout.

Nos deux invités nous raconteront comment ils se sont choisis, combien le partage des valeurs humaines est clé et comment le sujet de l'égo a été le plus long à apprivoiser. Ils nous confieront prendre leurs décisions les plus stratégiques souvent au cours de longues marches. Le duo se complète avec harmonie, l'un déclarant avoir plus de facilité à produire des idées irréalistes quand l'autre sait les ramener sur terre. L'un aime penser en dehors des sentiers battus et pousse son binôme à encore plus d'exigence. Ils se retrouvent sur un point : s'ils ont choisi d'être entrepreneurs, ce n'est pas d'abord pour faire fortune, mais pour être libres de faire ce qu'ils aiment, avec ceux qu'ils aiment et être plus flexibles pour leur vie de famille qui leur est chère.

Ces deux passionnés nous rappelleront aussi que les vacances, à l'origine, étaient faites pour se reposer, partager du temps en famille et que ce temps est d'autant plus efficace qu'il n'a pas lieu chez soi. A défaut d'être encore totalement libres de nos mouvements, on vous propose aujourd'hui de voyager dans les coulisses de HomeExchange.